Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
sonderlesecritures.com

sonderlesecritures.com

Blog d'évangélisation d'édification et d'aides à l'étude biblique. Quizz bibliques et textes pour les écoles du dimanche.

ABIA

ABIA
      (mon père; Yahvé est le père). Fille de Zacharie, elle épousa Achaz et fut mère d'Ézéchias; 2 Rois 18.2. Appelée aussi: Adija; 2 Chr. 29.1.


            ABIA:
      Un des petits-fils de Benjamin, l'ancêtre traditionnel d'une des douze tribus d'Israël. Selon une des généalogiedes Chroniques, il est le septième fils de Béker, lui-même second fils du patriarche, 1 Chr. 7.6,8.


            ABIA:
      Le fils cadet du prophète Samuel. Résidant à Bersabée, il fut reconnu pour juge avec son aîné Yoél, en vue de succéder à Samuel vieillissant. Mais ainsi que son frère il s'avéra vénal dans l'exercice de sa charge, et le peuple demanda à être gouverné par un roi, de préférence à de tels juges corrumpus,
1 Sam. 8.2;1 Chr. 6.13 ou 28 selon les versions.


            ABIA:
      Le deuxième roi de Juda, après le schisme d'Israël. Il est le fils du roi Roboam et le père du roi Asa. Sa mère, Maaka, était l'épouse préférée de Roboam, parmi «dix-huit femmes et soixante concubines»; ce qui valut à Abia d'être choisi pour succéder à son père, parmi les vingt-huit enfants mâles nés de ce royal harem.
Il n'apparaît pas que son court règne 914 ou 913-911 av. J.-C.) ait toujours été celui de la piété et de la vertu; «Il s'adonna à tous les péchés que son père avait commis avant lui et son coeur n'était pas tout entier avec Yahvé, son Dieu.» Cependant le deuxième livre des Chroniques voit dans Abia le champion du Dieu d'Israël, face à Jéroboam roi des tribus séparatistes qui avait introduit des rites païens dans son royaume du Nord: Abia inflige à son rival une cuisante défaite et reconquiert sur lui les villes de Béthel, d'Éphraïm, et leurs dépendances, 1 Rois 14.3;
1 Chr. 3.10; 2 Chr. 11.21-22; 1 Rois 15.3; 2 Chr. 13.


            ABIA:
      Le fils de Jéroboam Ier, disparu en bas âge: Ahiyya annonça sa mort comme le châtiment des fautes commises par le roi Jéroboam, ainsi privé de la dynastie qu'il avait rêvé de fonder, 1 Rois 14.1-18.


            ABIA:
      La mère d'Ézéchias roi de Juda à la fin du VIIIe siècle av. J.-C. Ailleurs elle est plus familièrement nommée Abi, diminutif d'Abia, 2 Chr. 29.1; 2 Rois 18.2.


            ABIA:
      Un prêtre chef de la huitième des vingt-quatre classes sacerdotale au temps du roi David, selon les Chroniques. Selon l'évangile de Luc, il est l'ancêtre de Jean-Baptiste, le précurseur du Christ, 1 Chr. 24.10; Luc 1.5.


            ABIA:
      Un prêtre revenu à Jérusalem, de la captivité en Mésopotamie, avec Zorobabel vers 528 av. J.-C, Néh. 12.4.


            ABIA:
      Un des prêtres signataires de l'engagement solennel d'observer la Loi, pris par la communauté israélite du Retour, lors de la première mission de Néhémie: sans doute en 444 av. J.-C, Néh. 10.8 ou 7 selon les versions.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article