Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
sonderlesecritures.com

sonderlesecritures.com

Blog d'évangélisation d'édification et d'aides à l'étude biblique. Quizz bibliques et textes pour les écoles du dimanche.

au commencement 8. L'ALLIANCE AVEC NOÉ

 

44

 

8. L'ALLIANCE AVEC NOÉ

 

Le fondement de l'alliance

 

Une fois sorti de l'arche, Noé pose les pieds sur la nouvelle terre et bâtit un autel à l'Éternel sur lequel il offre des holocaustes de toute bête pure et de tout oiseau pur (Gen. 7, 2; 8, 20). Il rend ainsi gloire à Dieu pour son salut miraculeux. L'holocauste, dont l'odeur agréable (litt.: "une odeur de repos") monte devant la face de Dieu, est une image de l'offrande du Christ dans laquelle Dieu a trouvé tout Son plaisir (Gen. 8, 21; Lév. 1, 9; Éph. 5, 2; Hébr. 9, 14). La place essentielle du sacrifice est déjà évidente dans la vie d'Abel et aussi dans celle du premier couple humain. Genèse 22 nous indique par ailleurs que le Fils du Père devrait Lui- même devenir le sacrifice.

 

Le sacrifice que Noé offre ici est le fondement de l'alliance que Dieu conclut avec lui et sa postérité, et même avec toute la création. Désormais, l'homme vit en vertu du plaisir que Dieu prend en l'holocauste, et trouve grâce à Ses yeux sur une terre purifiée. En soi, l'homme n'est pas meilleur qu'avant le déluge, car les pensées de son coeur sont "mauvaises dès sa jeunesse" (Gen. 6, 5; 8, 21), mais la valeur du sacrifice, dont l'odeur agréable monte à Dieu et dans lequel Il peut se reposer, change tout. L'homme (notamment,

 

45 U

 

bien sûr, le croyant) trouve grâce aux yeux de Dieu et même la terre fait l'expérience de cette grâce (Gen. 8, 21- 22; 9, 11- 13).

 

De même, l'homme a maintenant trouvé grâce aux yeux de Dieu de par l'oeuvre du Christ, bien que sa corruption fut totalement exposée à la croix. Dieu est patient envers l'homme et permet que la Bonne Nouvelle lui soit proclamée. Il permet à la terre de subsister et soutient toutes choses par Sa puissance. Les croyants y voient la preuve évidente de la bonté de Dieu et de la valeur de l'offrande du Christ - ce qui nous offre en outre la perspective d'un nouveau ciel et d'une nouvelle terre!

 

Les stipulations de l'alliance

 

Dieu commence donc tout à nouveau avec Noé. Ce dernier doit désormais gouverner le nouveau monde, ce qui lui donne une position comparable à celle d'Adam (Gen. 1, 28; 9, 1 etc.). Notons cependant quelques différences importantes entre Adam et Noé: la domination de l'homme sur les animaux sera à présent caractérisée par "la crainte et la frayeur" (Gen. 9, 2). Le récit de la création ne mentionne rien de semblable, ce qui donne à penser que l'harmonie originelle a été détruite.

 

Par ailleurs, "tout ce qui se meut et qui est vivant" servira maintenant de nourriture à l'homme (Gen. 9, 3). Nous lisons donc pour la première fois que l'homme, jusqu'alors exclusivement végétarien

 

46

 

(comme l'animal - Gen. 1, 29- 30), se nourrit de la chair des animaux. Ce nouveau régime alimentaire contient aussi une leçon spirituelle importante, à savoir que l'homme ne peut vivre désormais que par la mort d'un autre! Cette leçon est souvent rejetée à tort par les végétariens (1 Tim. 4, 3- 5).

 

Bien sûr, une restriction accompagne ce changement de nourriture: l'interdiction de consommer le sang de l'animal (Gen. 9, 4). Cela symbolise que seul Dieu a le droit sur la vie qui est dans le sang (Lév. 7, 26- 27; 17, 10- 14). Le sang n'est pas un aliment mais un propitiatoire: Dieu l'a donné sur l'autel pour faire propitiation pour l'âme (cf. Rom. 3,25).

 

Actes 15 s'inspire de cette règle, car l'interdiction de consommer du sang suite à l'alliance avec Noé n'était pas pour Israël seul, mais pour toute l'humanité. Les croyants des nations devraient s'abstenir des souillures des idoles, de la fornication, des animaux étouffés, et du sang (Act. 15, 20). Ces lois de sanctification remontent à la création et à l'alliance de Dieu avec Noé, et ont une portée beaucoup plus grande que l'alliance faite plus tard avec Moïse.

 

Suite à l'interdiction de manger du sang, on trouve en Genèse 9, 5- 6 l'interdiction de verser du sang, action punie par la peine de mort: "Qui aura versé le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car à l'image de Dieu Il a fait l'homme." Cela implique aussi l'institution d'autorités humaines pour mettre cette loi en application et ainsi punir et réprimer le mal (Rom. 13, 1- 4).

 

47

 

Une alliance perpétuelle

 

La révélation biblique mentionne le mot "alliance" pour la première fois dans l'histoire de Noé (Gen. 6, 18; 9, 9- 17). Le péché d'Adam peut cependant être déjà considéré comme une rupture de l'alliance (Os. 6, 7). L'alliance avec Noé est essentiellement unilatérale: elle constitue l'assurance divine qu'il n'y aura plus de déluge pour détruire la terre et l'humanité (Gen. 9, 11). Comme on l'a déjà observé, elle est aussi universelle dans son caractère: elle s'applique à toute l'humanité, mais également aux animaux et à la terre entière, soit à toute la création (Gen. 9, 9 etc.). En outre, Dieu l'appelle "une alliance perpétuelle" (Gen. 9, 16), valable aussi longtemps que la terre existe, c'est- à- dire jusqu'au jour où la terre sera jugée, non par l'eau, mais par le feu (2 Pierre 3, 3 etc.).

 

Enfin, Dieu donne encore un signe visible de Son alliance, pour confirmer Ses promesses: l'arc- en- ciel qui est visible à tous les hommes et qui symbolise la fidélité de Dieu vis- à- vis de toute la création. L'arc dans la nuée nous donne l'assurance que la bonté de Dieu est infinie. Chaque fois qu'il recommençait à pleuvoir, l'arc- en- ciel rappelait aux hommes qu'ils ne devaient pas avoir peur d'un déluge universel. Mais plus encore, ce signe permettait à Dieu de se souvenir de Sa promesse envers l'homme (Gen. 9, 16).

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article