Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
sonderlesecritures.com

sonderlesecritures.com

Blog d'évangélisation d'édification et d'aides à l'étude biblique. Quizz bibliques et textes pour les écoles du dimanche.

1 Corinthiens 10.14-22 - LES PARADOXES DE LA VIE CHRÉTIENNE

VERSETS :  1 Corinthiens 10:14-22

COMMENTAIRE :  FORCE ET FAIBLESSE, LIBERTÉ ET SERVITUDE - LES PARADOXES DE LA VIE CHRÉTIENNE

Comment garder la vraie liberté chrétienne ? ...

Liberté et servitude du chrétien :  Peut-on manger de la viande sacrifiée aux idoles ? La réponse de Paul est double: a) "en Christ je suis libre d'en
manger ou de ne pas en manger" b) "mais pour l'amour des frères, pour ne pas scandaliser les faibles, et uniquement pour cette raison là, je vais m'en
abstenir.". Ce double principe de liberté et de servitude volontaire, l'apôtre l'illustre par son propre exemple.

Qui est faible et qui est fort ? :  Toutefois, Paul sait que, au fond, il n'y a pas de chrétiens forts et d'autres faibles. Celui qui pense être fort,
debout, celui-là peut être le premier à tomber dans l'un ou l'autre précipices qui bordent le chemin de la foi...

S'il faut tenir compte des faibles, il faut donc aussi tenir compte de ma propre faiblesse. Cela Paul le précise pour lui-même et aussi pour ses lecteurs.
Ce qui commence dans l'exercice de la liberté chrétienne peut vite dégénérer en idolâtrie ; c'est pourquoi il invite les Corinthiens à les fuir.

Le principe de communion :  Comme Paul l'a déjà affirmé, les idoles ne sont certes rien, mais les viandes qui leurs sont sacrifiées peuvent accréditer
les représentants des faux dieux derrière lesquels se cachent les puissances spirituelles hostiles et maléfiques dont le Christ nous a libérés ; donc dans
ce cas, il y a communion avec elles...

Tenir compte de ma propre faiblesse :  C'est pourquoi l'apôtre reprend maintenant sa réponse sur les viandes, et y apporte une nuance: "Certes, ma liberté
en Christ n'est limitée que par l'amour (et donc par la faiblesse de mes frères), mais il faut aussi que je tienne compte de ma propre faiblesse ; les
premières bouchées peuvent être innocentes, libres, mais qui sait si le repas ne finira pas en véritable culte païen ? Suis-je maître de mon esprit ...".

PENSÉE :

"Mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie."

Si nous sommes libres et forts, c'est en Christ, pas hors de lui ! Et... Christ n'a rien à voir avec les idoles !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article